PREVISIONS 2017/2020 d’Irène Andrieu

« Parlons maintenant de deux sujets qui motivent beaucoup les médias

Qui pourrait l’emporter aux prochaines élections ? 

Quand j’ai eu connaissance des dates possibles des futures élections présidentielles, j’ai constaté deux tendances assez différentes. Si le premier tour avait lieu le dernier dimanche d’avril, cela risquait de représenter un combat de coqs tous plus prétentieux et accusateurs les uns que les autres. Ce qui semble bien se produire déjà dans les interventions publiques des divers leaders politiques. Dans ce contexte, le second tour, ayant lieu le premier dimanche de mai 2017 viserait surtout à ramener un peu d’ordre parmi la multitude des propositions potentielles et François Hollande aurait plus de chances de l’emporter qu’il n’y paraît actuellement. Ce qui n’aurait pas été le cas si les deux tours des élections avaient eu lieu le premier et le deuxième dimanche de mai.

En effet, ce première dimanche du mois, Jupiter direct opère une conjonction exacte à la position du  Neptune de François Hollande en Balance en maison VI et un carré à son Uranus natal. Il peut apparaître ainsi comme le seul à pouvoir rétablir un climat de pacification sociale dans le contexte encore assez perturbé de l’époque.

J’avais bien pensé à Emmanuel Macron comme le candidat finaliste du parti socialiste, mais il n’avait pas encore à l’époque manifesté une forme de dissidence par rapport à la majorité actuelle. S’il l’emportait, on pouvait craindre que l’image de pouvoir excessif représenté par Pluton rétrograde intercepté dans son thème natal n’intervienne plus ouvertement dès lors qu’il aurait l’occasion de le manifester publiquement. Or, les accusations d’abus financiers portées contre lui actuellement ne plaident pas en sa faveur et elles risquent de s’aggraver sur le plan des conséquences juridiques qui peuvent en résulter.

Qu’en est-il sur le plan international donc en astrologie mondiale ? 

Le climat actuel de terreur et de violence est-il durable et existe-t-il des solutions prévisibles sur ce plan (en prévisions astrologiques bien entendu) ? Je prends en compte dans ma réflexion sur ce sujet la triple conjonctions Pluton-Jupiter-Saturne qui se produira en 2020 sur les derniers degrés du Capricorne, et je constate que cette date commence à apparaître depuis peu dans les discours des hommes politiques concernés. Or, cette dernière est assez parlante sur le plan historique si l’on se réfère à la période de la guerre du Golfe, fortement marquée par un regroupement planétaire dans le même signe, et qui connut son terme lors de la double conjonction Jupiter-Nœud Nord-Soleil sur le 28e degré du même signe. Le même phénomène semble donc se répéter sur le même degré. Et l’on peut aussi traduire cela sur le plan des décisions qui peuvent être prises pour une meilleure sécurisation de nos frontières, au point éventuellement d’en contrôler excessivement l’accès à toute personne qui ne répondrait pas à des conditions prédéfinies sur le mode saturnien : une forme de rigueur dans l’absolu.  Il est possible aussi que sur le plan commercial, la restriction des conditions de passages aux frontières limite assez sensiblement la circulation des marchandises.

Quand on parle actuellement de retour à l’Union Européenne initiale, cela apparaît dans ce contexte astrologique comme une possibilité qui n’est pas négligeable à court terme. Comme l’a dit un historien bien connu « l’histoire balbutie », car des situations assez comparables engendrant les mêmes conclusions finales se sont déjà produites sous le règne de Jules César et de Charlemagne qui en étendant les frontières de leurs royaumes en direction de l’Est avaient rendu ces dernières incontrôlables.   Attendons donc aussi paisiblement que possible la fin de l’année 2020 pour voir ce qu’il en est. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.