Médias

Cette plongée dans l'univers va vous faire réévaluer toute votre existence par Gentside Découverte

 

 

Belle réussite du salon du Mieux Être le dimanche 15 décembre 2013, à Martignas sur Jalle, où j’y ai fait une conférence sur l’astrologie.

1524990_10153565057725386_1499303754_n

 

Le coach lit dans le ciel….   (Sud-Ouest Mérignac)

img030

« L’étude d’un thème astral me prend plus de dix heures », explique Martine Moreau. photo D. M.

Le débit est soutenu, la voix chaleureuse, le sourire rassurant. Martine Moreau se présente : astrologue karmique. C’est inscrit sur sa carte de visite. Elle est travailleuse indépendante et adhérente à la Fédération des astrologues francophones. « Qui a des exigences pointues vis-à-vis de ses membres. Attention, je ne suis pas voyante. Je fais de la prévention pour aider les gens à mieux se connaître à travers la carte du ciel. » Avant de se lancer dans des études d’astrologie par correspondance, Martine Moreau était infirmière au CHU : « J’ai arrêté pour des raisons de santé en 2000. J’ai été naturellement attirée par l’astrologie parce qu’elle permet une approche de l’homme. Je l’utilise comme un outil. »

« Pas de boule de cristal »Bien sûr, elle part de la date, du lieu et de l’heure de naissance pour cerner la personnalité du sujet : « Je me penche sur ses forces, ses qualités, ses défauts, son mode de pensée, sa façon de se comporter. Et j’explique que l’on peut modifier tout cela. Le destin, on se le fabrique, rien n’est fatal. Mon but est de faire comprendre que l’on doit faire fonctionner son libre arbitre. Je regarde l’interaction entre les planètes célestes du moment et celles du thème astral. Si je décèle un danger, un risque d’accident par exemple, je peux conseiller de déléguer, de prendre du repos, donc de prévenir. Il faut apprendre à contourner le problème qui se profile. Je travaille uniquement à partir du thème astral. Je n’ai pas de boule de cristal. »Aider à positiverL’établissement de chaque thème astral nécessite une bonne dizaine d’heures de boulot. « Pourquoi astrologue karmique ? Parce que je dresse la carte des vies passées et présentes. Mon côté bouddhiste sans doute, mais cette existence antérieure, je la vois aussi à travers l’ascendant. Ce qui m’intéresse, c’est d’aider les personnes qui viennent me voir à positiver. Si elles sont devant moi, c’est qu’elles éprouvent une difficulté. Je suis un coach qui souhaite amener l’autre à être mieux dans sa vie. Le métier d’infirmière n’est pas très loin… »Martine Moreau retrouve souvent ses collègues au sein de la fédération : « On se réunit pour des conférences, on échange nos connaissances, on s’enrichit mutuellement. Je tiens à préciser que l’on nous porte tort en faisant l’amalgame entre les astrologues et les voyants. » Le coach réfléchit : « L’idéal serait que chacun apprenne à réaliser sa propre carte du ciel. Si j’en avais les moyens, je créerais des écoles d’astrologie gratuites. »

Mercredi 10 août 2011 à 06h00
Par DOMINIQUE MANENC»

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.